Le Colonel Félix Ntahonkuriye, ancien porte-parole du FNL Nzabampema aurait été tué

0
192

Ses proches ne conrment pas encore sa mort. Elle serait survenue à Katonyera dans la nuit de ce dimanche à lundi 19 mars, c’est dans les montagnes surplombant la ville d’Uvira à l’est de la RDC.

Selon des témoignages recueillis, il serait tombé dans un guet-apens tendu par la population de cette localité. D’après ces mêmes sources, ce chef rebelle a été tué par balle.
Une photo d’un homme tué étendu sur l’herbe présentant des ressemblances avec le Colonel Félix Ntahonkuriye a d’ailleurs été envoyée à ses proches.

Cet ancien porte-parole du Général Major Aloys Nzabampema, chef d’Etat-major du mouvement FNL, était à la tête d’un groupe qui écumait cette région, semant la
désolation. D’autres sources parlent de règlements de compte. Il était à couteaux tirés avec ce dernier depuis le 5 janvier suite à l’annonce qu’il venait de le déposer (http://www.iwacuburundi.org/le-chef-detat-major-du-mouvement-fnl-demis-de-ses-fonctions/).

C’était au nom du comité dit de ’’réhabilitation du mouvement FNL’’. L’information a été vite démentie. Le Colonel Félix Ntahonkuriye, qui est entre temps passé au grade de Général Major, avait pris le titre de chef d’Etat-major du mouvement FNL réhabilité. Il reprochait au Général Major Aloys Nzabampema de divulguer les secrets du mouvement en exposant via les réseaux sociaux son armement. Ce dernier était surtout accusé d’avoir des accointances avec Jacques Bigirimana, président du parti FNL. Un
enregistrement audio avait d’ailleurs été dévoilé.