Rwanda: si on ne doit lire qu’un seul livre en 2018

0
200

Où on s’interroge sur les raisons qui amènent une certaine presse – souvent la même, d’ailleurs – à nous faire avaler à haute dose la réédition à peine transformée du premier livre d’Ancel et à occulter le travail considérable effectué par Judi REVER

Alors que, avec une unanimité plus que suspecte, une certaine presse nous abreuve de louanges sur la réédition à peine transformée d’un livre très controversé (Cf. mon billet précédent) , alors que parait sur ARTE un téléfilm entièrement dédié à la gloire de Kagame et de ses troupes, alors que la manœuvre de communication trop parfaitement orchestrée devient gênante à force de redites, de partialité et d’exagérations, voire même de purs romans vendus comme autant de vérités avérées, la dite presse écarte de ses champs éditoriaux tout ce qui pourrait nuire au général-président-à-vie Kagamé et passe sous silence un événement incontestable survenu , ailleurs qu’en France, bien évidemment, sur le même sujet!

Or cet événement est d’une telle ampleur qu’il a amené les meilleurs spécialistes du drame rwandais, dont Filip REYNTJENS, à reconnaître qu’il y avait bien eu au Rwanda en 1994, deux génocides.

Pour ceux qui ne maitrisent pas suffisamment la langue d’outre-manche mais sont impatients de savoir un peu, voici une fiche de lecture particulièrement pertinente. LISEZ L’ARTICLE